Patientez...

Qu’est-ce que le marché Forex ?

Le marché d’échanges (ou Forex) est un marché au comptant continu, où sont échangées les devises du monde entier, généralement par l’intermédiaire de courtiers. Les devises étrangères sont achetées et vendues simultanément et en continu sur les marchés locaux et mondiaux. La valeur des investissements des traders augmente ou diminue en fonction des fluctuations des devises. Les conditions du marché des devises peuvent changer à tout moment en réponse aux événements en temps réel.

La principale motivation pour les investisseurs privés de négocier des devises et les attraits du marché Forex à court terme sont les suivants : des négociations 24 h/24, 5 jours par semaine, avec un accès continu aux contrepartistes mondiaux du Forex.

Autres avantages du marché Forex :

  • Un vaste marché de liquidité qui permet de négocier la plupart des devises.
  • Des marchés volatiles avec possibilités de bénéfices.
  • Des instruments Forex normalisés pour contrôler l’exposition au risque
  • La capacité de tirer parti des marchés à la hausse ou à la baisse
  • Des opérations à effet de levier avec de faibles marges exigées.
  • De nombreuses options pour des transactions sans commission de change

Le marché Forex

Sur le marché Forex, l’investisseur vise à rentabiliser les mouvements des devises. Le marché Forex ou la négociation de devises porte toujours sur des paires de devises. Par exemple, le taux de change de EUR/USD le 26 août 2003 était de 1,0857. On appelle aussi ce chiffre le « cours du Forex » ou simplement le « cours ». Si un investisseur avait acheté 1000 euros ce jour-là, il aurait payé 1085,70 dollars US. Un an plus tard, le cours du Forex était de 1,2083, autrement dit la valeur de l’euro (le numérateur du ratio EUR/USD) avait augmenté par rapport au dollar US. L’investisseur pourrait maintenant vendre les 1000 euros et recevrait 1208,30 dollars. Par conséquent, l’investisseur aurait 122,60 USD en plus qu’un an auparavant. Toutefois, pour savoir si l’investisseur a réalisé un bon investissement, il faut comparer cette option d’investissement à d’autres. Au minimum, il convient de comparer le rendement du capital investi (RCI) au rendement d’un investissement ‘sans risque’. Un exemple d’un investissement sans risque est l’option d’investir dans des obligations d’état des États-Unis à long terme, puisqu’il est pratiquement impossible qu’un problème survienne, autrement dit que le gouvernement des États-Unis fasse faillite, ne puisse pas ou refuse de payer son obligation de créance. (Il faut remarquer que les performances passées ne sauraient être une garantie des performances futures.)

Si vous traitez des devises, vous ne devez réaliser votre transaction que si vous pensez que la devise que vous achetez va augmenter par rapport à la devise que vous vendez. Si la devise que vous achetez augmente, vous devez revendre l’autre devise afin de garantir un bénéfice. Un ordre ouvert (aussi appelé une position ouverte) est une transaction dans laquelle un trader a acheté ou vendu une paire de devises spécifique et n’a pas encore revendu ou racheté le montant équivalent pour fermer la position.

Toutefois, il est estimé qu’entre 70 % et 90 % du marché FX est spéculatif. En d’autres termes, la personne ou l’institution qui a acheté ou vendu la devise n’a aucune intention de réellement prendre livraison de la devise ; elle spéculait simplement sur le mouvement de cette devise.

Le taux de change

Vu que les devises sont traitées par paires et échangées l’une par rapport à l’autre lors des transactions, le taux auquel elles sont échangées s’appelle le taux de change. La majorité des devises sont traitées par rapport au dollar des États-Unis (USD). Les quatre autres devises les plus négociées sont l’euro (EUR), le yen japonais (JPY), la livre sterling (GBP) et le franc suisse (CHF). Ces cinq devises représentent la plus grande partie du marché et s’appellent les devises majeures ou ‘les majeures’. Certaines sources incluent aussi à ce groupe de devises majeures le dollar australien (AUD).

La première devise dans la paire de devises est appelée la devise de base et la deuxième, la devise de contrepartie. La devise de contrepartie est donc le numérateur de la fraction et la devise de base en est le dénominateur. La valeur de la devise de base (le dénominateur) est toujours de 1. Par conséquent, le taux de change indique à un acheteur le montant de la devise de contrepartie qu’il doit verser pour obtenir une unité de la devise de base. Le taux de change indique aussi à un vendeur le montant de la devise de contrepartie qu’il recevra en vendant une unité de la devise de base. À titre d’exemple, un taux de change pour EUR/USD de 1,2083 spécifie à l’acheteur d’euros qu’il doit payer 1,2083 USD pour obtenir 1 euro.

À un endroit, une heure et un lieu donnés, si un investisseur achète une devise et la vend immédiatement (et que le taux de change n’a pas fluctué), l’investisseur réalisera une perte. La raison en est que le cours acheteur, qui représente le montant qui sera reçu en devise de contrepartie à la vente d’une unité de la devise de base, est toujours inférieur au cours vendeur, qui représente le montant qui doit être versé dans la devise de contrepartie pour l’achat d’une unité de la devise de base. Par exemple, les cours acheteur/vendeur pour l’EUR/USD à votre banque peuvent être de 1,2015/1,3015 représentant un spread de 1000 pips (aussi appelés des points, un pip = 0,0001), ce qui est très élevé par rapport aux cours acheteur/vendeur généralement rencontrés par les investisseurs en ligne du Forex, comme 1,2015/1,2020, avec un spread de 5 pips. En règle générale, il est préférable pour les investisseurs du Forex que les spreads soient plus réduits, puisqu’il suffit d’une plus petite fluctuation des taux de change pour permettre à un investisseur de réaliser un bénéfice sur une transaction.

La plupart des intervenants du Forex, y compris sur easy-forex®, sont rémunérés par les spreads intégrés aux taux de change.

La marge : le montant à risquer

Les banques et/ou les plateformes de trading en ligne doivent avoir une garantie pour s’assurer que l’investisseur puisse payer en cas de perte. Cette garantie s’appelle la marge et est également connue sous le nom de nantissement minimum sur les marchés du Forex. Dans la pratique, il s’agit d’un dépôt sur le compte du négociant, qui est destiné à couvrir les pertes éventuelles survenant à l’avenir sur les transactions de devises.

La marge permet aux investisseurs privés de négocier sur des marchés qui ont des unités minimales de transaction élevées, parce qu’ils peuvent tenir une position plus importante que la valeur sur leur compte. Le trading sur marge rehausse aussi le taux de bénéfice, mais a tendance à intensifier les taux de perte, en plus du risque systémique.

Financement avec effet de levier

Le financement avec effet de levier (autrement dit, en faisant appel à un crédit), comme l’achat d’une transaction avec une marge, est très commun dans le Forex. Le crédit/l’effet de levier du compte à marge est garanti par votre dépôt initial. Vous pouvez ainsi contrôler 100.000 USD avec seulement 1.000 USD. Une fluctuation relativement faible du marché aura un impact proportionnellement plus grand sur les fonds que vous avez déposés ou pourriez avoir déposés. Cela peut tout aussi bien être négatif que positif pour vous. Vous pouvez perdre l’ensemble de votre dépôt de garantie et tous les fonds supplémentaires déposés pour maintenir vos positions.

Cinq manières pour les investisseurs privés d’échanger directement ou indirectement sur le Forex :

Une transaction au comptant

Une transaction au comptant est un échange simple d’une devise en une autre. Le prix au comptant est le prix actuel du marché, aussi appelé le prix de référence. Les transactions au comptant n’exigent pas un règlement immédiat ou paiement ‘au comptant’. La date de règlement, ou « date de valeur», est le deuxième jour ouvrable après la « date de l’opération » (ou « date de transaction ») à laquelle la transaction a été conclue par les deux traders. Le délai de deux jours donne le temps de confirmer la transaction convenue et d’organiser la compensation ainsi que le débit et le crédit des comptes bancaires dans divers lieux dans le monde.

Les risques

Le marché Forex est risqué. Il existe des moyens de réduire les risques comme la fixation d’un ordre stop sur les transactions. Informez-vous sur les risques associés et sur la façon de réduire l’exposition au risque.

Autres lectures

Pour en apprendre davantage sur les sujets mentionnés dans cet article, veuillez aussi consulter Négociation sur séance, Opérations à effet de levier et Paires de devises. Pour en savoir plus sur les instruments Forex proposés par easy-forex® lisez Compte Forex en ligne.