Patientez...

Volatilité

La volatilité (sur le marché Forex) concerne le degré d'incertitude ou risque associé à la fourchette de fluctuation des taux de change. Une plus grande volatilité signifie qu'un taux de change peut potentiellement s'étaler sur une grande fourchette de valeurs. Autrement dit, le prix de la devise peut fluctuer énormément en des détails très brefs, dans n'importe quel sens.

En revanche, une volatilité plus faible signifierait qu'un taux de change ne fluctue pas considérablement, mais change de valeur régulièrement dans le temps.

En général, plus la volatilité est grande, plus le risque de traiter la paire de devises est important.

Techniquement, le terme « volatilité » se rapporte le plus souvent à la déviation standard de la fluctuation de la valeur d'un instrument financier sur un délai spécifique. On l'utilise souvent pour quantifier (décrire par des chiffres) les risques de la paire de devise sur ce délai.

La volatilité est généralement exprimée en termes annuels ; il peut s'agir d'un nombre absolu (0,3000 USD) ou d'une fraction de la valeur initiale (8,2 %).

En règle générale, la volatilité décrit le degré de fluctuation imprévisible dans le temps du taux de change d'une paire de devises. Elle reflète le degré de risque auquel une personne exposée à cette paire de devise est confrontée.

La volatilité pour les acteurs du marché

La volatilité est souvent considérée comme un facteur négatif parce qu'elle représente l'incertitude et le risque. Cependant, une plus grande volatilité rend le marché Forex plus attirant pour les acteurs du marché. La possibilité de réaliser des bénéfices sur les marchés volatiles est une considération d'ordre majeur pour les négociants sur séance et contraste par rapport à la perspective à long terme des investisseurs qui achètent et attendent.

La volatilité ne s'associe pas à un sens de fluctuation d'un taux de change. Elle en décrit simplement le degré. La valeur d'une paire de devises qui est plus volatile est plus susceptible d'augmenter ou de baisser que celle d'une paire moins volatile.

À titre d'exemple, un investissement « conservateur » courant, comme un compte épargne, possède une volatilité faible. Il ne perdra pas 30 % en un an, mais il ne gagnera pas non plus 30 %.

La volatilité dans le temps

La volatilité d'une paire de devises évolue dans le temps. À certaines époques, les prix augmentent et baissent rapidement (grande volatilité), alors qu'à d'autres, ils peuvent sembler ne pas changer du tout (faible volatilité).